Logo
Pub

Nouvelles d'ici

Toute l'actualité sur atafai-info.ci
Bonoua / Sport - Santé: La salle de sport Gafa Fitness & Art ouvre ses portes.  
Action sociale en faveur de la paix : Grain de thé et d'alloco à Samo  
Présidentielles 2020: Pas de vote à Bonoua ville  
Bonoua / Tradition : les générations visitent la forêt sacrée  
Bonoua/Désobéissance civile: Encore un mort de trop.  
PURE mobilise la population à dire non au conflit inter-communautaire.  

|| © Atafai-Info.ci



Dans une conférence de presse organisée ce mercredi 29 janvier 2020 par l'OISS à la salle de mariage de la mairie de Bonoua, son président Nogbou Alphonse, l'un des conférenciers a présenté la situation sociopolitique actuelle qui prévaut en côte d'ivoire et a proposé des solutions pour en sortir.

Débutée par une prière adressée par l'imam Dosso Mamadou de la mosquée d'Adjamé, cette conférence s'est étendue sur trois grands axes :  la présentation de l'OISS, les doléances et les plans d'actions pour les atteindre, l'interpellation des acteurs politiques et enfin la dénonciation et sensibilisation des jeunes à la responsabilité politique et à la gestion du bien commun.

L'OISS est l'organisation Internationale pour la Solidarité Sociale et Spirituelle. Elle a été créée le 13 septembre 1997 et a pour vocation la promotion des valeurs sociales et spirituelles, la paix, la légalité ainsi que la gestion du bien commun. Elle a pour objectif de former les jeunes et préparer les responsables politiques à la gestion des biens communs. Aspect que doit prendre en compte les valeurs interculturelles dont la solidarité.

Elle regroupe les croyants chrétiens et musulmans en son sein et a pour aumôniers l'abbé Augustin Obrou curé de la paroisse Saint Jacques des deux plateaux et responsable de la communication de l'église catholique et l'imam Mohamadou Dosso membre du COSIM d'Adjamé chargé de l'immama et des mosquées.

Les doléances étaient de plusieurs sphères.

D'abord, celle de lever Bonoua de la zone rouge pour la ramener dans la zone blanche car selon lui: <depuis 2011, après la série d'attaques de commissariat et gendarmeries, Bonoua fut déclarer zone rouge et depuis n'a pas été levée officiellement. L'OISS milite avec ses aumôniers pour la levée de cette étiquette>

Ensuite, il poursuivit en demandant au président Alassane Ouattara le report des élections présidentielles prévues pour octobre 2020 :<une doléance au Président, vu les tensions qui montent dans toutes les sphères et ne voulant plus vivre la même situation que celle de 2010. Nous demandons le report des échéances de 2020>

Enfin, il a demandé la mise en place d'un gouvernement de cohésion nationale et le retrait des acteurs de 2010 des élections de 2020 :< Nous demandons la mise en place d'un gouvernement de cohésion nationale qui rassemblerait tous les fils du pays(à l'extérieur du pays et en prison)....les acteurs de 2010 doivent se retirer des élections de 2020 pour laisser la place à leurs jeunes frères afin de faire baisser les tensions>

Pour atteindre ses doléances, l'OISS entend mener des actions dans un plan structuré comme suit:

  - Demander une audience auprès du président Ouattara pour mieux lui expliquer le bien fondé de leurs doléances ;

  -  Rencontrer les confessions religieuses et les acteurs religieux ;

  -  Faire trois jours de jeûne et de prières nationale avec une journée de prière à la mosquée de Bonoua, une à l'église Méthodiste de Bonoua et la dernière à la paroisse Saint Pierre Claver de Bonoua.

Dans sa prise de parole, l'imam Dosso Mohamadou, a exhorté les acteurs politiques à plus d'intégrité et mettre Dieu dans la gestion du pouvoir, du bien commun. Selon lui les acteurs doivent changer leurs manières de percevoir la politique et à aimer leur prochain en faisant des compromis pour arriver à un la paix :< En Côte d'Ivoire, la culture de la mauvaise politique a prit le dessus sur nos valeurs humaines et c'est d'autant plus grave parce que la politique que nous connaissons en côte d'Ivoire et en Afrique est la pure sorcellerie....cette manière de penser demeure jusqu'au plus haut niveau de nos administrations et c'est tellement ancré dans nos habitudes que mêmes nos ménages ne sont pas épargnés>

La sensibilisation doit se faire avec la population mais aussi et surtout avec les leaders politiques car il faut circonscrire le feu avant de l'éteindre. Nous ne devons pas atteindre à ce que ça arrive pour chercher des solutions ensuite mais nous devons interpeller les actes et actions des uns et des autres de sorte à éviter de commettre les même erreurs :<La religion demande de vivre notre foi partout mais ce n'est pas ce que nous voyons malheureusement. C'est malheureux que la plupart des religieux soient instrumentalisés ...quel est le niveau de foi de ces religieux ? Ceux qui braconnent et rasent les murs pour avoir de belles voitures et délaissent de dire la vérité...Dieu nous exhorte à plus de compréhension, plus de mesure et plus de responsabilité car nous n'avons pas à éteindre l'autre pour briller. Abraham Lincoln n’a brillé nulle part avant d'être président>

Personne ne peut changer notre destin si Dieu. Restons digne dans notre foi et pieux dans nos religions.



Vous avez aimé cet article? partagez le avec vos amis

Publié par :
Pub